L’avantage économique des deux langues officielles du Canada : les faits

Les entreprises, les travailleurs et les travailleuses bilingues font déjà une différence pour l’économie canadienne.

Selon le Conference Board du Canada :

La contribution des bilingues hors Québec au PIB du Canada hors Québec se chiffre à 134,8 milliards $

Le bilinguisme rapporte 3 milliards $ en exportation au Québec et au Nouveau-Brunswick chaque année, dont 2 milliards $ reliés directement à la connaissance du français.

La main-d’œuvre bilingue à l’extérieur du Québec représente 10 % du PIB. Les quelque 430 000 entreprises francophones au pays (incluant 70 000 ailleurs qu’au Québec) génèrent une activité économique évaluée à quelque 130 milliards $.

Le monde de demain sera plus francophone.

D’ici 2022, l’augmentation du commerce avec l’Europe, où la seconde langue la plus parlée est le français, générera 324 millions $ de plus en revenus d’exportation.

L’Organisation internationale de la Francophonie prévoit que d’ici 2050, le français comptera 715 millions de locuteurs et de locutrices.

La dualité linguistique est un avantage économique majeur pour le Canada dans un marché où le français prendra une plus grande place.